Archives pour la catégorie Histoires, anecdotes

Histoire et anectotes historiques à propos de la mémoire…

Télépathie simulée pour lire des nombres & des signes choisit au hasard

Mnemotechnie d’Aime Paris – 2

Voyons la suite — et la fin — des principes explicatifs et de mémorisation des cinq derniers chiffres, de 5 à 9, selon le système d’Aimé Paris1.

Pour mémoire, le système est basé sur les sons des consonnes2, et surtout sur la sonorité des lettres, sans tenir compte des voyelles… Pour le dire autrement, c’est un système de conversion des chiffres en sons, afin de “fabriquer des mots”, d’une ou de plusieurs syllabes.

Nous verrons, lors de prochains articles, diverses utilisations de cette méthode. Et deux autres méthodes pour mémoriser des chiffres !

Continuer la lecture de Mnemotechnie d’Aime Paris – 2 

Portrait d'Aimé Paris, photographié par E. Carjat.

Mnemotechnie d’Aime Paris – 1

La mnémotechnie, est l’“art d’aider la mémoire par des procédés qui rendent les choses plus faciles à retenir et à retrouver” nous dit le dictionnaire Robert Mobile. Ou pour le dire plus simplement, c’est — littéralement — une “technique de mémorisation” ! Dans cet article, je vais explique la plus célèbre méthode mnémotechnique : celle d’Aimé Paris ! Qui pourtant est très peu connue. Je l’observe chaque année, face aux étudiants, à qui j’en parle, et qui ignorent qu’il y a des moyens d’aider la mémoire, d’aider à mémoriser ! Voyons cela…

 

Qui était Aimé Paris ?

Portrait d'Aimé Paris, photographié par E. Carjat.
Portrait d’Aimé Paris, par E. Carjat.

Né en 1798, et mort à Paris en 1866, Aimé Paris1 est connu pour avoir inventé une méthode de sténographie. La sténographie étant une méthode de prise de notes rapides.

Il a aussi développé une méthode de mémorisation, par la conversion des chiffres en lettres alphabétiques — des consonnes seulement — et inversement.

Et ceci de façon sonore2. C’est cela que nous allons voir… dans l’ordre numérique !

Continuer la lecture de Mnemotechnie d’Aime Paris – 1