La mémoire : de l'ordinateur ou de l'humain ? Richard Martens ©2014

Trois principes pour mémoriser

L’ordinateur est une pâle copie de notre cerveau ! Il a cependant l’avantage d’être sans émotion. De ce fait, il n’a pas de trou de mémoire, puisqu’il n’a pas le trac, par exemple…

Les humains ont imaginé diverses façons de pallier au trac, etc., pour mieux mémoriser. Pour cela, il importe de savoir ce qui aide à se souvenir. Trois principes sont la base de la faculté de mémoriser :

  1. les images mentales ;
  2. les associations ;
  3. les émotions !

Voyons les trois principes en question de façon un peu plus détaillée…

1. – Les images mentales ?

Base de la mémoire : les images mentales. Richard Martens ©2014
Base de la mémoire : les images mentales. Richard Martens ©2014

Premier point : lors de conversations ou de lectures, nous avons l’habitude de voir dans notre tête.

Soit en nous souvenant, soit en “fabriquant” des images.

Ce que certains auteurs appellent de la “visualisation mentale”. Ou (en PNL1, par exemple) du “Visuel remémoré”, ou “visuel souvenir” d’une part, ou d’autre part du “Visuel  construit”, quand on imagine, quand on se “fait” une image.

Fabriquer volontairement des images, ou se souvenir, va nous aider à mémoriser !

 

2. – Les associations ?

Base de la mémoire : les associations. Richard Martens ©2014
Base de la mémoire : les associations. Richard Martens ©2014

Deuxième point : notre cerveau associe en permanence les mots — dans des phrases —, les images… Ce qui permet de mémoriser consciemment…  Et inconsciemment !

Le simple fait d’associer deux images nous aide à les inscrire dans notre mémoire !

C’est ce que nous pouvons pratiquer systématiquement. Et c’est ce que font, par exemple, les personnes qui participent aux championnats de mémoire. Car il y en a !

 

3. – les émotions ?

Base de la mémoire : l'émotion. Richard Martens ©2014
Base de la mémoire : l’émotion. Richard Martens ©2014

Enfin, troisième point : notre mémoire fonctionne à partir des émotions. C’est une condition nécessaire pour engranger, pour mémoriser.

Car contrairement à l’ordinateur, nous avons des émotions, qui peuvent bloquer l’accès aux souvenirs, ou, au contraire, qui nous aident à mieux mémoriser !

Souvent, notre inconscient mémorise des évènements, sans que nous en soyons… Conscient ! L’exemple le plus célèbre étant la “madeleine de Proust”. Ce petit gâteau, plongé dans une infusion, éveille aussitôt, chez lui, des souvenirs !

Et il y a probablement, chez chacun de nous, une musique qui nous rend triste ou nous met en joie, chaque fois que nous l’entendons…

En PNL1, ce phénomène a été baptisé une “ancre”. Car le principe est le suivant : le souvenir, et l’émotion qui y est liée, sont ancrés, fixés, comme un bateau par son ancre.

Il semble que l’inconscient “encapsule” l’émotion, en même temps que ce qui nous entoure au moment où nous vivons l’émotion, l’évènement. Que ce soit du visuel, de l’auditif, etc.

Car l’information nous arrive uniquement par nos cinq sens. Ce qu’on nomme VAKO/G, soit : Visuel, Auditif, Kinesthésique (le toucher, et aussi le ressenti &  le sens du mouvement), Olfactif et Gustatif. Pour reprendre l’exemple de la madeleine de Proust, les sens du goût & de l’odorat sont sollicités, ce qui déclenche les souvenirs. Ils sont ancrés à une madeleine trempée dans du thé…

La visualisation mentale, comment faire ?

Quand nous voulons mémoriser quelque chose, il est utile de faire appel à un maximum de nos cinq sens. Comment faire ? En opérant de la manière suivante :

  1. la vue : voir sous forme d’image ;
  2. l’ouïe : imaginer le son, le bruit de l’objet, s’il y en a ;
  3. le toucher : imaginer qu’on le touche ; quelle sensation éprouvons nous ? ;
  4. le goût : faire comme si on le goûtait… mentalement ;
  5. l’odorat : en se demandant quel est/serait l’odeur de l’objet

Nous verrons prochainement comment mieux mémoriser avec ces principes.

Cet article vous a t-il été utile ? Aidant ? Merci d’écrire un commentaire.

Richard Martens

Texte version 1.1


 NOTES
  1. PNL : Programmation Neuro-Linguistique

2 réflexions au sujet de « Trois principes pour mémoriser »

  1. Les infos présentées sont pertinentes et intéressantes. Cet article est pas mal du tout, cela permet d’y voir un peu plus clair car le sujet est finalement moins évident qu’il n’y parait.
    Valentin Pringuay / Presse-citron.net

Merci de vous abonner à notre blog & à laisser un commentaire…